BAR sans tapas (discute de tout)

Félicitation, c’est quoi comme boulot ?

1 J'aime

Chercheur !

Ah bon chercheur dans quoi ?

Chercheur d’emploi !

1 J'aime

C’est un modeste travail d’assistant commercial dans une grosse entreprise spécialisée dans des packaging. Du contact et de la technicité, ça me plait.
Trouver pas trop loin, salaire décent, une boîte qui a l’air sympa, a fortiori si on est pas bilingue et peu diplômé c’est pas si simple

13 J'aime

Felicitations.

1 J'aime

Content pour toi !

1 J'aime

bravo mec, pas simple en ce moment en plus

1 J'aime

J’en ai pris des rateaux, ou alors on me proposait des conditions vraiment pas correctes. Ça fait plaisir de tomber sur un recruteur qui ne fait pas que regarder une liste de compétences, plutôt qui mise sur une attitude/personnalité.

J’ai aussi bcp appris pendant ces deux ans, mais là je vais déraper vers la politique haha

2 J'aime

Anyway, merci à tous :slight_smile:

(J’ai jamais eu autant de likes, en fait faut pas que je parle de fringues visiblement haha)

Ah tiens, pour la première fois aujourd’hui j’ai rencontré un collègue du forum, aussi à Strasbourg (@Madri ).
Jolie vestiaire ! Et sympa de parler fringues en vrai, merci pour l’essayage de la parka :slight_smile:

J’en ai fini avec ma vie trépidante

4 J'aime

C’est chouette de se retrouver entre membres :slight_smile:

Bientôt un défi de s’habiller avec le vestiaire de l’autre :grin:

Ahah yes c’était cool !
Merci d’être passé pour me faire essayer, dommage que le fit n’était pas le bon :’(

A refaire !

1 J'aime

Qui ouvre le topic des Strasbourgeois ? :sweat_smile:

1 J'aime

Haha ouai, je crois que nous sommes que 3

Manque un pour une belote

Ça parlait de nom de marques qui bloquaient certains avec Max Sauveur, par contre ce label américain fait fort, je connaissais pas haha:

https://www.enfantsrichesdeprimes.com/landing

2 J'aime

Le mec est cohérent avec le nom de sa marque

One of the core precepts of the brand is high price points, with T-shirts ranging on average from $500 to $1,000, and haute couture jackets priced as high as $95,000.[1] ERD consistently utilizes the business model of artificial scarcity.[2] In this regard, all styles are sold on an extremely exclusive basis, and thus in relatively small quantities.[3] « The price point is not only a marker of value, but intrinsically part of the piece itself, » Alexander remarked in a 2015 interview with The Guardian. He further noted that, « No pieces are alike and everything is limited. I have no interest in making affordable pieces for the masses. » [4]

Consistent with this perspective, the artist further noted in a 2016 interview with Complex Magazine that, « The best way for me to explain the brand is elitist, nihilist couture…The price point eliminates the masses, and the ideas eliminate the people who I don’t want, generally, in it, due to the dark nature. » [2][5]

1 J'aime

https://www.instagram.com/tv/CNYGekzFz3V/?igshid=1thwuoqs2ttaf
Je n’ai pas vraiment une grande considération pour « Marie s’infiltre » mais le reportage est plutôt intéressant.

1 J'aime

Ma femme vient de me demander pourquoi je lavais mon jean tous les jours alors qu’avant fallait surtout pas le laver.
J’ai pas su quoi répondre.

Voilà, il fallait que ça sorte alors je pose ça là.

26 J'aime

Entre ça et les cartes de crédit cachées avec tout les lignes attribuées à une « drake » je comprend qu’elle se pose des questions

2 J'aime

3 J'aime