DEBAT (autour de la mode)

Le neuf c’est vraiment un produit de la consommation de masse. Avec les années disons 60, ca existait juste pas en fait.
Le gens avait une tenue à peu près propre pour le dimanche à la messe quoi. Souvent la chemise blanche réservée à cette occasion.
Et nos parents, bah les miens ils étaient un peu babos komem. Mais ils avaient 20 ans en 1975 quoi.
10-20 ans plus tard les mentalités étaient différentes

2 J'aime

@ChairBleue T’as entièrement raison mais malheureusement peut être 20% des gens seulement pensent comme ça. C’est une démarche qui n’est pas donnée à tout le monde, ça demande beaucoup de recul.

@Fennec Pour certains c’est peut être ça oui. Aujourd’hui encore la majorité des gens veulent des vêtements qui brillent ou à l’inverse s’en foutent. Mon interrogation concernait plus l’entre-deux et était finalement très terre à terre. En quoi défoncer une paire c’est les patiner (ça doit venir aussi du fait que je trouve redondant de lire ce terme à toutes les sauces. Entre les forums, les descriptifs de marques, les vidéos, la patine la patine encore de la patine) et pourquoi elles seraient plus cools.

NiKKo_O y a répondu en ce qui le concerne et on voit c’est somme toute personnel, mais pour le reste auquel je pensais, la « norme » des gens avec un min. de pouvoir d’achat (les mecs avec un pull APC, un chino immaculée et manteau à 600 balles mais des Stan Smith défoncées) j’ai jamais capté.

1 J'aime

tes stan (infâmes) deviennent toujours défoncées plus vite que le reste ^^

Oui … je sais pas si c’est du recul ou une philosophie, ou les
Pour moi, je l’ai dis, la vie est faite de « compromis ». C’est juste ça que le temps nous apprends : à être moins tranché.
C’est ça qu’il faut apprendre et avoir comme valeur fondatrice … avec ça, tout le reste vient : la tolérance, l’ouverture, le respect, etc …
On change tous d’avis à un moment ou à l’autre, faut l’accepter, faut s’accepter … pour accepter les autres :wink:
Ce qui compte, c’est de savoir pourquoi on fait quelque chose. De là, on pose les choses différemment.

… et puis qu’est ce qui est vraiment grave au fond ?

Bref … plus terre à terre, perso, j’ai tendance à privilégier des basiques simples, de la frip / seconde main sur des trucs chelou ou pour faire des essais … et à coté, je suis déraisonnable sur des pièces que je kiffe vraiment vraiment, et que je vais poncer pendant longtemps. C’est là que je vois parfois que je vieilli quand je me dis qu’il y a des trucs que j’ai depuis plus de 20 ans … Là, ils sont patinés ! :rofl:

1 J'aime

Vivant dans un endroit où les jeunes de mon âge s’inspirent tres fortement du streetwear americain, et les plus vieux veulent absolument qu’on soit propre sur soit. La plupart de mes potes ne comprenent pas du tout mon attrait pour une paire de sneakers deja usée ou autre.
Ici c’est neuf et ca doit rester le plus clean possible.
Apres on parle de gens qui sont persuadés qu’un sweatshirt en molleton c’est une protection efficace contre la pluie…

Débat intéressant. Après quand on a pu vivre les 2 « époques » c’est sympa également de mettre des pièces bien workwear, genre denim bien poncé ou même coverall et veste déglinguée avec une paire de sneakers bien bichonnée. Bon il se peut que ça ne parle pas à tout le monde, mais le mélange de référence m’est sympathique. Will, de rugged style https://instagram.com/rugged_style?igshid=lmptn9pu5itf fait ça très bien!

lui il a vraiment droit à

2 J'aime

Haha

@NiKKo_O est demandé à la barre

Je préfère les lookbook de shop aux mecs qui ne portent leurs fringues que pour les photos

Quitte à voir des vêtements neufs posés par terre ou sur un cintre vivant, autant que cela soit éditorialisé

Et on est servi avec le nombre de bons shops à ce niveau :hugs:

Pluie revenir au débat

Ce n’est pas forcément détruire pour détruire

Y a aussi le fait qu’une paire neuve peut vite jurer dans une tenue où le reste a vécu

Un peu comme ce nouveau jean brut les premiers mois si tu n’as que des paires qui ont déjà roulé leur bosse

Ça doit moins être le cas pour les styles plus habillés ou casual chic ++ où pantalon en laine / flanelle et vestes marquent moins le pas donc les pompes neuves clignoteront pas une fois aux pieds

Stand back. At any given moment, I could start to work.
« Stand back. At any given moment, I could start to work. »

D’ailleurs c’est super cool ca non? (de 2012 putain j’ai l’impression qu’il ferait un carton sur le ootd en 2021)

2 J'aime

En général je préfère aussi l’aspect quand une paire n’est pas neuve, mais quelques ports suffisent à faire passer cet effet.
Les pompes trop défoncées et surtout dégueulasses c’est pas mon truc.

3 J'aime

Je ne peux pas me prononcer à cause des boots ^^

C’est clairement une tenue classique ouais

En même temps, on voit ça depuis tellement longtemps

C’est juste devenu plus courant car le game se mainstreamise non ?

Plus d’hommes se cultivent

Petit à petit

2 J'aime

C’est par rapport au fameux débat du style intemporel. Je scrollais les tenue du tumbler et la plupart des trucs ont très mal vieilli en 10 ans. La ca passe vraiment, et le jeans pas trop tapered y est pour quelque chose

Chiant comme la pluie. La tenue comme le rugged mec d’avant.

1 J'aime

Pas antinomique tout ça… Mes parents sont très bien décrits par Nikko, mais ont/avaient aussi d’autres besoins… besoin d’un costard a 100 balles pour le mariage du cousin, de fringues « propres », c’est a dire neuves, pour faire bien à la réunion avec le Big Boss… En cela, cette génération a quand même largement contribué à l’émergence de la fast fashion, entre autres merveilles nées de la société de consommation de masse. Et de mon petit échantillon personnel de « vieux » ils restent assez réticents et contribuent très peu a l’explosion actuelle de la seconde main, preferant attendre les soldes de C&A…

1 J'aime

Je me souviens de ma grand-mère qui attendait les soldes…on allait chez Phildar, et si nous étions sages, on passait au Jouet Club pas loin (un chevalier du zodiaque pour moi si vraiment elle était d’humeur)
Ok, aucun intérêt pour le débat mais c’était y’a plus de 30ans et je viens de m’en rappeler :grin:

5 J'aime

Dans ce genre d’anecdotes, mon père avait une paire de Stan Smith quand j’étais gamin, il l’avait usé et c’était devenu sa paire pour aller jardiner. Du coup quand c’est revenu à la mode, j’avais des flash de cette vieille paire défoncée alors que c’était porté immaculé par des minettes et minets partout en ville :sweat_smile::joy:

1 J'aime

Si mamie avait les ronds pour des chevaliers du zodiaque, pourquoi elle attendait les soldes chez Phildar ?

Désolé, c’est le petit garçon frustré de ne jamais avoir eu de chevalier du zodiaque qui vient de parler. :speak_no_evil:

3 J'aime

perso mon daron quand j’étais jeune se sapait pour aller bosser, toujours de très beaux costumes et souliers, puis vers les années 2000 il a arrêté et s’est mis au jean.
Le weekend il était à la cool, et petit j’ai souvenir de lui en 501, vans slip on et T-shirt Neil Pryde
ma mère était toujours très pointue aussi, et elle continue à bien s’habiller, avec évidemment des ajustements tendant vers le confort.

Leurs styles à eux ne m’a pas particulièrement inspiré, en revanche ce qui est sûr c’est qu’ils ne m’ont jamais rien dit sur mes expérimentations stylistiques depuis ma tendre jeunesse, et ils étaient bien généreux sur l’argent de poche, ce qui aide énormément… on va pas se mentir.

  • le fait d’avoir passé mon adolescence à Montorgueil, qui était LE quartier des nouvelles tendances a beaucoup plus joué. La rue Etienne Marcel à l’époque c’était le feu niveau style, et très varié. Jai commencé très tôt à mixer pièces achetées plein pot dans des magasins cool et pièces vintage de friperie (la grande époque de Kiliwatch notamment)
2 J'aime

moi l’age d’or, c’était le catalogue La Redoute et go entourer les refs de fringues qui me plaisaient : ddp, waikiki, Quik, champion et fila pfffiou !

16 J'aime

Moi c’était au pied des vaches, les bottes Aigles, les cottes Massey Ferguson quand t’avais de la chance, quelle époque :heart_eyes:

1 J'aime