Les actus tutu - News diverses, Lookbooks, marques en vrac

Tu aurais pu faire la version beauf aussi :

« Mais sinon, Séfr la vaiselle aussi ? »

précisons quand même que ce n’est pas français comme marque

J’avais poussé un pote à acheter une de leur chemise en tissu éponge. C’était bien cool franchement, confection propre. Sizing de scandinave par contre (vaut mieux être grand quoi).

C’est pour la fashion week d’après un gars qui s’occupe de préparer le showroom, la marque ne défilant pas. Et effectivement je ne la retrouve pas ici :

https://www.lefigaro.fr/conso/vinted-bientot-des-consignes-dans-des-supermarches-d-ile-de-france-20220622

@Fatigue

3 « J'aime »

Ah ouais obscur, 400 abos sur insta

1 « J'aime »

Grave. Déjà venu chez Gaijin en début d’année

https://www.instagram.com/p/CY6V6CQjzIk/?igshid=YmMyMTA2M2Y=

1 « J'aime »

Je trouve que c’est déjà pas mal 400 abonnés moi :rofl:

2 « J'aime »

515 c’est mieux :stuck_out_tongue:

1 « J'aime »


News:

L’association reproche aux équipementiers de communiquer « éhontément et démesurément sur des engagements » environnementaux alors que dans la pratique ils « ne changent presque rien à leur modèle de production ».

Elle s’en prend en particulier aux slogans « Made to be remade » (fabriqué pour être réemployé) ou « end plastic waste » (mettons fin aux déchets plastiques) d’Adidas associés à certains produits de la marque « sans dire un mot de l’impact environnemental du polyester recyclé ni de l’impossibilité technique de son recyclage à l’infini ».

« Nike Inc. a décidé de quitter le marché russe. Par conséquent, Nike.com et l’application mobile Nike ne seront plus disponibles dans cette région. Les magasins Nike ont récemment fermé temporairement et ne rouvriront pas », a indiqué le groupe dans un message sur son site russe. Après McDonald’s ou Ikea, il s’agit d’une énième marque occidentale emblématique qui quitte le marché russe, après s’y être ruée à la fin de l’Union soviétique.

La loi « avenir professionnel » de septembre 2018 a permis aux entreprises privées d’ouvrir leur propre centre de formation des apprentis (CFA). Hermès a donc sauté sur l’occasion et fondé l’Ecole Hermès des savoir-faire en septembre dernier. « Pour nous, c’était une évidence, explique Vincent Vaillant, directeur des ressources humaines Hermès maroquinerie-sellerie. Ce dispositif nous permet de valoriser notre formation maison, de transmettre notre savoir-faire et de délivrer un diplôme reconnu par l’Education nationale. »

Dans les années 1990, la disparition de la manufacture France Ebauches avait sonné le glas de la fabrication en France de mouvements horlogers, la pièce maîtresse d’une montre, et plus précisément du spiral, petit ressort qui régule le balancier. « La montre française s’était éteinte mais elle est en train de revenir, et c’est tout un symbole car ce rêve était là depuis longtemps », résume à l’AFP Emeric Delalandre, co-fondateur de la marque Hegid.

« Les sacs à main intemporels ou classiques constituent un investissement sûr car ils ne se démodent jamais et ne perdent pas de leur valeur. Ce n’est pas la première fois que Vestiaire Collective vend un Hermès extrêmement rare, ce qui témoigne de la confiance des clients et de la qualité du service d’authentification offert par la plateforme », explique Sophie Hersan, directrice de la mode et cofondatrice de la plateforme.

image



Lookbook/pieces:

image



Other:

13 « J'aime »

Je viens de découvrir cette marque dans ma rue, petit showroom visitable.

1 « J'aime »
2 « J'aime »