🏋️‍♂️ Le topic de la sueur (Sportifs du dimanche et des autres jours)

Salut, vous semblez vous y connaître alors je demande ici
Je compte reprendre le basket à la rentrée après 10 ans et j’aimerais m’y préparer et travailler sur mon corps. Pour faire simple je veux me muscler et retrouver un bon cardio

Pour l’instant je fais du vélo d’appart depuis quelques mois (c’est pratique je fais ça devant une série ou podcast donc « facile ») pour le côté cardio mais rien côté muscu. J’aimerais gagner en puissance et volume sur le corps entier sauf peut être les pecs (car j’ai des restes à ce niveau et ça devrait les travailler de manière indirecte en travaillant les bras)
Petite contrainte j’ai pas envie de prendre d’abonnement en salle ni d’acheter trop de matos (à la limite quelques haltères si c’est vraiment bénéfique) car je vais être amené à déménager dans les mois prochains (j’ai une barre de traction à dispo sauf sur quelques périodes)

J’aimerais donc me construire/trouver un programme à suivre d’ici là (et même pendant/après) donc si vous avez des pistes pour moi ça m’aiderait
Merci

Mon conseil: focus pas trop sur les muscles en soi. Le cardio oui. La musculature c’est utile oui. Mais y’a une 3e dimension que tu toucheras pas avec le cardio et la muscu, et qui sera celle qui te fera le plus mal lors de la reprise d’un sport comme le basket: l’intensité/explosivité/répétition des efforts violents.

Mon expérience perso: j’ai joué au foot ultra régulièrement pendant des décennies, et puis je suis passé au vélo quasi full time. Mon cardio est 200%, peut-être 300% plus costaud qu’à l’époque football.

Et pourtant, quand je rejoue au foot avec les potes, je prends ultra cher physiquement. Et la raison, c’est que j’ai plus du tout cette capacité à répéter les explosions d’intensité nécéssaires au foot (et au basket même chose): changements de direction explosifs, mini-sprints, duels physiques.

Donc, mon conseil: vise des exos type plyométrie (box jumps, burpees, des trucs avec l’échelle par terre « agility ladder » etc.). Je saurais pas te faire une proportion, mais si c’était moi, que je devais reprendre le foot comme sport principal, et je le faisais à la louche, je dirais que je passerais 30% à 50% du temps à faire ce genre d’exos.

2 « J'aime »

Ne me parle pas de bouffe.
Reprise du sport début Février après 2 ans d’arrêt total.
3,5kg de plus sur la balance. J’ai tout le temps la dalle.
D’ailleurs la remise en route a été dure bordel. Une vieille tendinite à l’épaule qui s’est réveillée et un tendon rotulien qui m’emmerde de temps en temps. Bref, ça grince :sweat_smile:

Ahaha, n’hésite pas à miser sur les protéines pour te caler niveau sensation de faim. J’essaie de faire une petite sèche, et les oeufs sont riches en protéines, mais peu en glucides. C’est donc un allié pour perdre un peu de masse grasse sans dépenser des sommes folles.
Pour les tendinites, c’est que tu as dû reprendre trop vite un niveau trop élevé. Ce qui a bien marché pour moi c’est de faire de l’isométrie : Mets un élastique ou un poids en résistance sur la partie douloureuse, tiens 15-20 secondes puis fais une pause de 30 secondes. Recommences 3-4 fois, et fais ça deux-trois fois par jours.
Il faut que la douleur soit vers 5-6 sur dix.
Moi ça a été radical, et ensuite reprends les mouvements dynamiques progressivement.

Je n’ai pas rattaqué comme un bourrin. C’est une blessure que je trainais depuis longtemps qui s’est réveillée.
Je fais de la kiné depuis 1 mois et demi j’arrive à la fin c’est bon.
J’avais pour objectif de repasser au dessus des 70kg. Objectif atteint : 71,5kg :partying_face:

1 « J'aime »

J’ai oublié de prendre ça en compte, tu as raison. Je vais regarder ce qui se fait, merci

1 « J'aime »

Actuellement je suis dans un mood totalement contraire à l’air du temps : le Balek over 9000 !

J’ai pas d’enfant donc j’me fous de voir grandir ceux des autres dans les plis du chaos de ce monde. Désormais l’hédonisme me pilote. Je bouffe gras, je fume comme on invoque un emphysème, et la seule seule sueur que mon corps exsude provient des pichets de blancs que j’enquille les soirs dans les plus grasses tables de la région. Je multiplie les calories, défonce les nutriscores, et dénonce les régimes comme s’ils venaient de Vichy.
J’avance qque part comme s’il me restait seulement 10 piges à vivre. Et c’est cool, j’aime bien :smiling_face:.

Je bet plus sur l’avenir, je saisis aujourd’hui ce qu’il y a prendre, tout en pissant sur les regrets ou les remords.
Madame m’invite à réfléchir à ce comportement comme on le ferait avec un enfant avant dele renvoyer dans sa chambre, mais osef. Et j’pense même qu’une part d’elle aime à profiter des sillons qu’un jouïsseur charrie derrière lui chaque weekend.
Coté sape, il n’y a guère plus que mon dressing qui dégraisse encore un peu chez moi, mais les matins c’est plus simple pour s’habiller. Et grâce à une bonne carte génétique je n’ai pas vraiment la silhouette de mes idées. 1m82/85 kg de tendresse et de joie de vivre qui défie chaque weekend la géroscience.

J’ignore s’il s’agit de déprime masquée ou bien l’effet des premières chaleurs du printemps et des sens qui s’égarent, mais mon actuelle hygiène de vie toute claquée ne cède à la raison ni par la forme ni par le fond. A l’Ignorance je réponds « je-sais-pas », et à l’Indifférence je dis « je-m’'en-fous ! »

J’entends souvent que le sport fait du bien à la tête. J’en ai moi-même toujours été convaincu (jusqu’à il y a peu, lorsque j’avais encore une routine sportive hebdomadaire comparable à ce qui s’écrit ici). Mais l’observation du monde donne à l’existence les allures d’un sport encore plus épuisant (C’est pt-être pour ça qu’il convient d’entretenir un bon état de forme ?!). La fuite du temps m’a convaincu de la vacuité d’un combat perdu d’avance.

D’aucuns diront de moi que les bonnes décisions, c’est plus trop mon truc. Moi j’ai plutôt l’impression qu’il devient important de défendre ardemment la déraison et le droit de gâter sa vie. :clever: :clown_face:

La mauvaise diététique et certains modes de vie tuent prématurément. La cuisine au beurre, c’est pas mal pour qui ne veut pas mourir tard. Mais la vie c’est pas non plus un sandwich merguez de la cgt. J’ondule surement d’la cafetière à vivre dans l’excès et à nier comme ça les leçons de vie, mais puisque dans le même temps je souris à cette dernière comme un putain de BN alors je m’vois finr au pire tel un p’tit bouddha, une perf’ dans chaque bras, à me faire caresser le ventre par des ânes tristes.
La vie ?, c’est tout ce qui n’a pas sa place dans un missel. C’est licher en caleçon-chaussette dans un hôtel-à-l’heure à siphonner des conduits sur les draps d’un lit tarifé à la sortie de Compostelle. Da fuck^^

tldr : je veux finir gras et insouciant.

13 « J'aime »

image

ça se tient

2 « J'aime »

Egoïsme plutôt, non ?

Je te réponds ça sans aucun jugement de valeur

Et ce n’est pas un mal en soi, l’égoïsme, un peu de prudence par rapport aux conséquences que ça peut apporter sur la santé, les relations sociales, etc.

De ce que je comprends, tu as l’air d’avoir un corps en bonne santé, jeune même et aucune maladie physique pour encaisser ton style de vie actuelle donc tant mieux ^^. On mène sa vie en fonction de son corps

My 2 cents : tu vas pas faire le mariole longtemps et contrairement à ce dont tu sembles vouloir t’auto convaincre tu en as bien sûr quelque chose à foutre de tout ça, sinon tu ne serais pas venu sur le topic sport d’un forum obscur pour dire « je fais pas de sport moi :sunglasses: »
Le nihilisme c’est l’autre nom de la dépression

Par curiosité tu as quel âge ?

6 « J'aime »

Excellent article de Laurent Vergne sur le mental au tennis, et le rapport des joueurs à la perte d’un point. Roger Federer a perdu la finale de Wimbledon 2008 contre Nadal "dès le premier point" - Eurosport

1 « J'aime »

Yes +1, je suis aussi curieux de savoir l’âge.

Et aussi depuis combien de temps ça dure, un moment donné que tu le veuilles ou non ton corps te rappellera à l’ordre.

PS: Pour gâter sa vie, encore faut-il avoir la santé pour le faire ^^. Un quidam avec une cirrhose ou les artères comme des canalisations de fast-food n’en a plus le loisir.