Topic des artisans en herbe

(Je dois être dans le bon topic )

5 « J'aime »

Tout est magnifique clairement mais j’en profite pour te dire à quel point c’est plaisant de te lire !
Tes mots sont toujours en adéquation avec ton sens esthétique des couleurs :ok_hand:

2 « J'aime »

Merci beaucoup pour ton retour qui me fait plaisir :blush:

Je n’ai pas la verve aussi accessible du dilettante passionné des mots. Je fais comme je peux ^^

Le choix des couleurs dans une phrase est importante si je puis dire :nerd_face:

1 « J'aime »

Dans le 11eme à Paris y a un studio de céramique / poterie tous les 100 mètres en tout cas

Post random fourre-tout.

Quand il y a de la casse c’est la vie. C’est sans doute l’aspect le plus aléatoire difficile à accepter même dans la céramique. Quand la moitié d’une prod’ est foutue ou une pièce en particulier.

J’ai fait le :pig: avec une couche d’émail trop épaisse créant de la tension à la cuisson. Résultat pièce éclatée fendue cassée.

Ici la finesse de la pièce a eu raison ou peut-être une bulle d’air à la cuisson ça ne pardonne pas.


Projet et proto que j’ai laissé de côté depuis. L’idée est de se réapproprier la tasse de café. Vu la simplicité de la pièce un peu de créativité ne fait pas de mal.

En fait au lieu d’avoir deux pièces, anse et contenant, j’ai choisi de faire le tout en une pièce.

Pas révolutionnaire mais j’aimerais creuser l’idée. Notamment sur la forme la praticité (préhension, emboîtement des tasses, stabilité etc).

image


16 « J'aime »

Si vitrine il y a tu peux déjà te faire une idée du céramiste, formes couleurs textures. S’il se démarque des autres c’est plutôt intéressant de connaître son approche.

Toujours dans mes recherches de pièces une petite coupelle de la dernière fournée.

Je pense continuer avec cet émail transparent et cette terre agréable à tourner, riche pour sa matière et texture agrémentée d’un léger motif.

J’ai oublié de signer la pièce par contre.

L’importance du tournassage qui permet de retirer l’excédent de terre apporter des finitions plus poussées. Notamment le dessin d’un pied peut apporter un petit plus esthétique final.

Pour améliorer la pièce je ferai un pied légèrement plus haut avec une assise plus évasée pour un maintien plus adapté.

Avec le temps j’ai appris à accepter les imperfections comme ici la coupelle s’est déformée au séchage mais n’a occasionné aucune fissure aux différentes cuissons.


24 « J'aime »

C’est bôôô

2 « J'aime »

Très joli, et belle mise en valeur dans tes photos, franchement ça pourrait figurer dans un magazine

1 « J'aime »

Je rattrapais mon retard sur ce topic, et j’ai lâché un juron en voyant tes réalisations, c’est vraiment canon !

1 « J'aime »

Je trouve justement que cela rajoute un petit côté plus « authentique » cette petite déformation. Tu as bien raison d’accepter :smiley:

1 « J'aime »

@Utilisateur

Merci pour ton retour même si l’on ne voit pas tout le taff qui précède ça fait plaisir de voir son travail apprécié.

@Leit

Merci sans vraiment connaître en profondeur le sujet j’apprécie l’approche esthétique du wabi-sabi ou du Kintsugi.

Encore une fois les japonais sont très forts et inspirants.

@www : je découvre ton travail : c’est superbe. Et tes photos mettent bien en valeur ton coup de main et l’approche du design que tu recherches. Bravo. :ok_hand:

1 « J'aime »

Petit atelier maroquinerie. C’etais super agréable.

La prof était l’ancienne responsable du patronage des sacs pour Shinola à Détroit!

Alors oui c’est fini a la pisse, mais pour une première c’est pas si mal :stuck_out_tongue:



10 « J'aime »

L’émail c’est quelque chose de bien spécifique. Je crois que c’est plutôt rare de trouver de cours exclusivement sur les émaux.

Après en France particulièrement sur Paris il doit bien exister des céramistes qui pourront la guider dans sa recherche et lui recommander des références en la matière.

Si par hasard elle connaît des gens calés en chimie se serait le bienvenu aussi.

A l’atelier on utilise des émaux tout fait ou nos propres recettes. Là ça devient intéressant dans la recherche.

Je suis un peu démuni n’ayant pas l’expérience suffisante pour te donner des réponses précises.

Petit ensemble disparate de trois pièces : une tasse, une coupelle et un vase.

L’imperfection sans la rechercher mais la puiser dans la négligence. Ça peut être perçu comme un manque de discipline par contre.

Petit challenge pour tourner ce vase au fait que le col est inversé tourné vers l’intérieur.


Certains collègues me disent qu’il faut savoir être fier de ce que l’on fait. J’ai toujours du mal avec cette notion de fierté mais j’apprends à tout le moins l’accepter c’est avancer.

16 « J'aime »

C’est vraiment très beau ! Merci pour ce partage !

1 « J'aime »

Allez je me lance, parce que c’est quand même un peu beaucoup votre faute !

J’ai découvert la Noragi avec Boras, ça collait bien avec mon idée de la recherche du minimalisme et de la simplicité. Je suis tombé amoureux de la version par Bonne Gueule. Mais à 400 balles, un vêtement que j’aurais porté quasi qu’en intérieur… Ce n’était pas possible.

Qu’à cela ne tienne, je vais en faire une !

A savoir que mon expérience de couture se résume à faire des vêtements pour des Action Men étant gosse. Et avec le recul, je pense que c’était ma maman qui faisait tout et j’appuyais juste sur la pédale.

Mais passons, la machine familiale (elle doit fêter ses 42 ans) était toujours dans sa boîte.
3 prototypes, autant de dimanches après-midi, quelques cheveux en moins sur le patronage, 400 euros (nan pas quand même) de matériel et de réparations diverses voici le 1er modèle que je peux porter !!

Big up à cette vidéo qui m’a beaucoup aidé !

J’en retiens :

  • Que c’est pas si compliqué (vraiment, des fois il suffit de sauter le pas)
  • Mais le diable est dans les détails et ça c’est compliqué !
  • J’ai encore du travail sur le patronage et la découpe… C’est sûrement le plus rude.

9 « J'aime »

Oui il y a un pb dans le patronage, l’avant des épaules est étrange avec tous ces plis
Et pour moi les manches trop larges au niveau du poignet

Mais c’est en faisant qu’on apprend donc c’est déjà bien d’avoir réussi à monter un vêtement complet !

1 « J'aime »