Zara - Fast & Furious

J’aime bien Zara. Voilà, c’est dit.

Mais attendez un peu avant de débuter la séance d’exorcisme.

En fait, j’aime bien la direction prise par la DA depuis quelques mois.
Bien sûr, ils doivent pomper une variété de marques … lesquelles ? Je ne sais pas.
Mais ce qu’ils pompent me plait davantage. De plus, photographes et mannequins font correctement leur job : le résultat met en valeur les vêtements, et (me) donne envie de les essayer.

L’un des gros points faibles de Zara était l’usage écrasant de tissus synthétiques. Là aussi, depuis quelques mois, je constate une part accrue de matières naturelles. Il y a sans doute un effort fait dans ce sens, effort qui dépasse le cadre du label interne JOIN LIFE.

Pour lancer le sujet, j’ai choisi quelques photos parmi les éditos les plus récents. Dans le post suivant, je sélectionnerai quelques articles que je trouve réussis.



7 J'aime

Mon fils est full Zara 3/4 du temps, pants larges, textures, sneakers, franchement ça tue, je voudrais ses fringues en taille adulte.

Pour les gosses Zara c’est vraiment le feu

2 J'aime

De plus en plus de sappes produites au Portugal

Gros kiffe sur la surchemise sur la dernière photo

Voici une petite sélection d’articles parmi la collection en cours. J’ai principalement parcouru la catégorie « Nouveautés ». Il y a sans doute d’autres trucs en passant la collection au peigne fin.

D’abord, une combinaison en coton bleu marine :star_struck:


Puis le reste, pèle-mêle :


















4 J'aime

Zara qui enterre nos DNVB françaises

Mais genre au la main en stylisme :o:

9 J'aime

Et en Espagne, en Italie, en Bulgarie, au Maroc, en Turquie … il reste une partie fabriquée en Chine et au Bangladesh, mais je ne suis même pas certain qu’elle soit majoritaire.

La raison n’est pas éthique, mais pratique. Il leur faut une chaîne d’approvisionnement hyper réactive pour coller aux tendances du moment. Et puisque le gros de leur clientèle se situe en Occident, ils ont décidé de privilégier des circuits logistiques aussi courts que possibles.

En effet :sweat_smile:
Ils ont de bons stylistes.

1 J'aime

Effectivement la DA semble s’être inspiré de marques plus pointus.
Cependant jamais Zara rentrera dans mon placard, trop d’impact négatifs sur notre société, que ça soit sociétal ou écologique.

Pour moi, c’est plus un devoir de boycotter cette marque qu’autre chose.

4 J'aime

Same, par conviction je n’achèterai pas du Zara mais j’avoue qu’il y a une très bonne DA. Notamment sur les manteaux et les pantalons.

J’aime beaucoup le détail de la poche derrière la pince

1 J'aime

Vraie question : si le vêtement est fait en Europe

Quelle est la différence avec une DNVB gonflée au marketing ?

C’est quoi la conviction de boycotter ?

Surtout si le design est trois galaxy au-dessus des marques qui vendent de l’écologie et de l’éthique

6 J'aime

C’est une question pertinente d’autant plus qu’on n’est jamais vraiment sûr que les fameux « ateliers familiaux » sont bien contrôlés par ceux qui y font fabriquer les produits.

Je boycotterai pas Zara, par contre j’ai regardé les compostions des pantalons ça donne pas envie autant de plastique. Si ils utilisent des matières plus naturelles je prendrai sans problème.

Elle a l’air bien cool la surchemise.

Si le vêtement est fait par les mêmes types d’atelier/conditions de travail, aucune.

Mais le problème restera toujours le volume de ce genre de boîte et la surconsommation que ça entraîne. Malheureusement, c’est pas avec Zaza qu’on va aider les gens à consommer moins.

Parce que c’est bien là l’enjeu écologique, ce n’est pas que la manière dont est produit le vêtement, mais plutôt dans quelles quantités.

Parce que si tu regardes les chiffres de ce que les gens achètent en kg de vêtements et surtout ce qu’ils ne porteront jamais… C’est assez effrayant.

J’ai un peu dévié de la question de base mais c’est une des raisons pour laquelle je n’irais pas vers Zara. Même si produit quali, etc.

(Et comme ça été dit plus haut, les compos restent assez plastiques et perso je trouve ça vraiment désagréable à porter en dehors de matières techniques)

4 J'aime

Tous les vêtements de ma sélection sont en fil organique, ou à majorité organique. La seule exception étant le manteau olive qui doit être weatherproof (90% polyamide, 10% élasthanne).
Le manteau orange = 75% laine, 25% polyamide
Le chino olive à pinces = 65% coton, 33% polyester, 2% élasthanne
Le pantalon gris moyen à pinces = 60% laine, 36% polyester, 4% élasthanne
Pour la laine de faible qualité, mieux vaut un mélange pour augmenter sa résistance …

Sur l’ensemble de la collection, il y a encore beaucoup trop de tissus synthétiques, tu as raison.
Moins qu’avant (me semble-t-il), mais trop quand même.

@Qube : c’est un peu trop simplifié je trouve

Zara => eux la surconsommation

Ici la majorité des gens surconsomment aussi et même si c’est de la seconde main

Ne nous voulons pas la face non plus

Zara avance dans le bon sens donc non je pense que boycotter les pièces qui sont sur la bonne dynamique « parce que c’est Zara »

C’est ausssi con que de dire « j’achète du Bg ou asphalte pour l’écologie »

Faudrait pas oublier qu’une infime partie de la France a les moyens / envie de mettre 139e dans une seule chemise

Donc oui y a des changements à faire mais les comportements que tu décris existent aussi avec le haut de gamme

Comportement et revenu ne sont pas decoréllé imo

Donc je trouve bien que des enseignes grand publique avancent dans le bon sens

Car c’est elle en s’améliorant qui vont vraiment peser

(Bah oui y aura toujours des millions de sape produites donc quelles le soient mieux c’est déjà ça )

6 J'aime

Super topic. Y a des pièces vraiment pas mal du tout dans cette nouvelle collection. Bon après faut voir comment c’est coupé mais y a du potentiel.





Une sélection de chemises par exemple et j’ai pas encore tout regardé.

2 J'aime

:smiling_face_with_three_hearts:
Merci pour ce rappel plus qu’important

EDIT: j’ajoute une phrase qui résume bien mon idée
« Le meilleur moyen d’être écolo c’est d’être pauvre »

2 J'aime

Je suis pas sûr que chez l’homme, le client classique surconsomme

A chaque fois que je passe en boutique, au rayon mec les clients ont plutôt l’air de chercher des trucs précis, et aux caisses c’est rarement des gros sacs.

Chez la femme un peu plus, mais faut aussi prendre en compte les retours (celles qui préfèrent essayer chez elles)

Effectivement, une grosse partie des pièces, notamment les articles les plus « mode » sont fabriqués en proche import.

Et globalement, Zara se fournit chez des fabricants sérieux pour les matières, avec leurs volumes de toute manière ils peuvent quasiment tout se permettre.
Exemple typique : Manteco, très grosse maison de Prato

La vraie problématique pour eux est de bosser avec des fournisseurs capables de sortir les volumes en un laps de temps très court.

6 J'aime