Alcooliques anonymes / notoires

Oui elle est passée à la TV samedi passe dans le cadre d’une émission satirique! Même si ce mec est malade ça reste quand même assez marrant/bien basé sur la réalité! (Soleur a vraiment une forme chelou!)

Bien bon ça :o

1 J'aime

Belle découverte hier soir, des notes de cerise/fruits mûrs/canelle

Le verre… :ok_hand:

2 J'aime

Dédicace à Boras

Cet influenceur.

On reprend les bonnes habitudes avec une petite sélection totalement random pour ce soir (et demain, peut être) :

6 J'aime

Je me remets aux bières à base de lambics (gueuze, kriek,…)

6 J'aime

c’est ça qu’on veut!

c’est clairement mon style préféré

1 J'aime

Preneur de bonnes refs alors :wink:
J’ai rentré de la Boon, un peu de Cantillon, et un coffret de la brasserie En Stoemelings, qui a fait des collabs avec Cantillon, Tilquin et je sais plus qui.

Si t’es prêt à mettre un peu d’argent (et que t’en trouves) Bokkereyder s’est fameux.Globalement il y a pas des centaines de brasseurs ou coupeurs de gueuzes, t’auras vite fait le tour. On peut citer notamment (désolé d’avance pour les fautes d’orthographe) :

  • Cantillon
  • 3 Fonteinen
  • Boon
  • Bokkereyder
  • De Cam
  • Oud Beersel
  • Hanssens
  • Tilquin
  • Lambiek Fabrik

Après les sours sont devenues tellement à la mode que tu peux trouvez des choses intéressantes ailleurs (même si ce ne sont pas des gueuzes il y a parfois des choses qui s’en rapprochent, ou d’autres styles intéressants).

Tu peux par exemple tester les vieilles brunes (si tu n’as rien contre le côté vinaigré). La brasserie Verzet fait des choses très cool de ce côté. Tu peux aussi aller du côté de la Suisse chez BFM et leur fameuse Abbaye Saint-Bon-Chien. Et puis il y a plusieurs brasseries notamment aux USA qui s’étaient fait une spécialité des bières acides. J’avais notamment The Bruery en tête, mais il y en a plein d’autres.

1 J'aime

J’ai rien de mieux a proposer :sweat_smile:

Je ne bois que de manière ultra occasionnel (pour ne pas dire plus jamais actuellement) donc mes refs ne sont plus d’actualité.

Top, merci!
3 Fonteinen aussi en stock.
J’ai vu qu’En Stoemzlings avait fait une autre collab avec Tilquin, je vais aller voir ça.
Lambiek Fabriek, ça me tente aussi, dans un esprit un peu plus actuel il me semble, en dehors de ce qui ce fait classiquement.

1 J'aime

L’achat du jour

4 J'aime

Lambiek Fabriek j’avais goûté il y a quelques mois. J’avais bien aimé, pas une complexité incroyable mais tout ce qu’on cherche dans une bonne gueuze, je la trouvais assez « fraiche », avec une acidité bien maîtrisée et un côté fruits du verger bien présent.

1 J'aime

Petit plaisir exotique pour bien commencer le week end

3 J'aime

C’est quoi ?

Du saké


Goût vraiment spécial pas du tout du saké comme on a l’habitude presque comme si c’était madere (je suis nul pour décrire par écrit un goût)

C’est le soucis, comme avec beaucoup d’alcools, il y a pas mal de catégories différentes dans le saké, et la qualité est discriminante: un mauvais saké de resto japonais, c’est infâme. Pour le reste, les prix flambent rapidement.

1 J'aime

En sake je n’y connais rien je dois avouer, c’était une offre d’un package et je trouvais l’idée sympa pour changer du vin ou de la bière. Pour le coup effectivement on est loin du truc basique qui débouche les conduite du bistro à sushi donc bien intéressant de voir cette variété. Comme dans tout dès que on s’intéresse un minimum à un type de produit on découvre la variété énorme qu’il y a.

Pour le coup j’ai retrouvé le texte qui accompangnait la vente et voila ce qu’il disait:
Shirayuki Edo Genshu Junmai (doux)
Brassé selon une vieille recette de saké transmise d’une génération à l’autre (c’est la recette écrite à la main qu’on voit sur la photo plus bas dans l’offre). C’est un saké doux, présentant des arômes caramélisés, boisés et fruités. A l’œil, il se distingue par sa couleur plutôt ambrée. A servir de préférence « on the rocks ».
Il est produit par la famille Konishi, qui tient donc la plus vieille brasserie appartenant à une seule et même famille, cela depuis 1550. La recette nécessite beaucoup moins d’eau que pour la production de saké « classique » (saké non coupé à l’eau), cela préserve un peu plus d’alcool.

Pour la partie gout je confirme bien cela, c’est doux mais pas du tout sucré donc vraiment agréable, il y a une vrais profondeur aromatique. Après comme j’y connais rien je ne saurais dire ou ça se place en terme de qualité.