Chambre Noire - Le topic de la photo

Je partage ton malaise.
Ce qui me dérange, c’est quand il s’approche à 1 m du sujet, mutilé, parce qu’on ne peut pas dire handicapé, et le prendre en photo pleine pastille sans aucun autre contexte. Pire, quand ceux-ci dans un état tel que soit il ne se rendent pas compte, soit que tu lis dans leurs yeux les difficultés de leur vie …
On se demande alors si c’est « la pauvreté » qu’il veut mettre en scène ou s’il ne considérerait pas un peu l’individu comme un animal de cirque …

En revanche, prendre une photo genre du gars qui se lave les dents avec son bout de bois, c’est différent et me gêne moins … ça illustre plus un mode de vie, difficile, mais dans un contexte.
Disons que c’est ça qui me bloque perso : ne pas avoir autre chose que du pleine pastille.

Je me souviens très bien avoir ressenti la même chose que tu exprimes quand j’avais vu ses photos d’enfants africains chétifs en pleine malnutrition … Dérangeant.

Ses photos de guerres, c’est différents … mais le reste, j’ai aussi du mal. Ca me remue.

D’ailleurs, je me refuse, en ce qui me concerne à prendre en photo un SDF ou toute autre personne en difficulté. Des ploucs, ça oui ! Ca me fait rire … mais la difficulté en revanche non.
Ca peut paraitre évidemment loin comme propos, surtout venant de personnes non dans le besoin, mais bon … chacun ses limites.

1 « J'aime »

Quelques clichés retouchés récemment, plus ça va et plus je m’aperçois que les couleurs que je mets dans mes retouches se rapprochent bcp de celles qu’on retrouve chez Fuji … C’est grave docteur ?







9 « J'aime »

Merci !

Tu geres, merci!

1 « J'aime »

Pour ceux qui sont intéressés, je peux faire un petit effort niveau prix (mais raisonnablement) pour la vente de mon matériel Canon.

Il y a donc :

  • Boitier Canon 5D MkII avec grip + x2 batteries + rack supplémentaire pour piles LR6.
  • Strap Blackrapid
  • Un intervallomètre
  • Flash 430EX II
  • x2 Cartes mémoires

Sac de transport que je donne.

Après niveau objectifs :

  • 35 mm F1.4 L USM (1e génération)
  • Tamron 24-70mm F2.8
  • 85 mm 1.8 USM

Si vous voulez en savoir plus :
https://www.leboncoin.fr/profil/8649b1d4-9e7f-472d-83ed-322aefcd5cce/offres

Panne d’inspiration incroyable depuis quelques semaines, je me remet doucement en jambe avec des clichés d’un séjour à Londres

11 « J'aime »

La photographie de prédateur, il est temps qu’on passe à autre chose effectivement

Putain, le mec est un sacré prédateur sexuelle. C’est ouf comment il jouait de sa notoriété. Et surtout comment il a pu s’en sortir pendant de si nombreuses années.
Bon là dans le cas de David Harvey, c’est une autre situation que McCullin mais ce qui est proche c’est effectivement ce côté « Je me permets tout car je suis connu / réputé ».

D’ailleurs tu as bien résumé et je partage entièrement ton avis @ChairBleue . Y’a une différence entre approché quelqu’un, échangé quelque regards / mots et photo de la misère en douce. Alors oui il pourra toujours prétexté que si il le faisait en demandant l’autorisation il perdrait en « naturel / instant sur le vif » mais je pense qu’il y a un juste équilibre là dedans.

La photo de guerre c’est encore différent, mais dans le cas là nahhh.

Dans ta série @Jacko , celle avec la femme et la poche de lumière c’est super cool.

1 « J'aime »

Merci ! D’ailleurs pour ceux qui me suivent pas déjà : Login • Instagram

https://www.julienmarsault.com/photographie

Cliquez cliquez j’adore être payé en visibilité

2 « J'aime »

Wesh je te suivais déjà 1

Tiens d’ailleurs je vois que tu as un porte-filtre sur ton X100T, tu aurais le modèle par hasard ?

Tiffen 49mm pour le filtre, pour le porte-filtre par contre y’a rien de marqué et j’ai plus la réf, désolé :frowning:

Pour ceux qui le souhaite, j’ai mis 3 vidéos en ligne sur le drive :

  • David Bailey - une légende de la photographie - doc Arte (2010)
  • Koudelka - shooting holy land - doc Arte
  • Willy Noris - les combats d’un photographe - doc Arte (2020)

ca se passe ici : videos - Google Drive

1 « J'aime »

Merci c’est cool de partager également ! J’avais loupé sur celui sur Willy Ronis (petite faute de frappe, car là c’est chuck Norris :kissing_smiling_eyes:).

Le weekend dernier je me suis forcé à sortir un peu de ma zone de confort pour faire quelques portraits de rue sur le vif. Bon c’est pas foufou pour une aprèm de balade, mais ça donne un bon exercice. Il y en a quelques unes où j’ai pu vraiment prendre de face et d’autres, avec l’écran au niveau de la poitrine.

Là je suis un peu deg, je préfère la seconde en tant que « moment » où la mamie et le gamin se regarde mais y’a un mec qui s’est mis dans le champ de vision. La première ça peut passer mais moins fan. J’aurais dû également me baisser plus pour me mettre à la hauteur de l’enfant.


Quelques clichés du gamin, j’aurais aimé un moment plus fort. Qu’il me regarde où qu’il joue autrement avec le ballon.

Là en visée direct. Au final les gens ne calculent pas trop.

Manque un peu d’intérêt / compo moyenne mais je post quand même

Bon là clairement j’étais en visée écran poitrine. J’ai pas osé resté plus longtemps mais j’aurais dû. Le mec a commencé à sortir des pose de ninja / yoga. Avec ma meuf on était plié en deux. Impossible de garder le sérieux donc j’ai lâche l’affaire.

Peut être ma préféré en terme de moment. Le mec entrain de cloper avec des petits yeux devant le shop de CBD

Photo prise de dos, du coup plus « facile ». J’aime bien le moment de la mère avec l’enfant qui regardait tranquillement la seine.

Comme je disais pas foufou mais sympa à faire comme exercice. J’ai déjà appris que les gens s’en tamponnent un peu au final de ce que tu peux faire avec ton appareil. Ou alors ils ne captent pas forcément sur le moment.

5 « J'aime »

Lourde celle du serveur :+1:

J’avais pas réagi mais c’est cool, bon exercice ça

On sent que t’es proche de tes sujets, ça donne tout de suite plus de force aux clichés

Un exercice pas mal aussi c’est d’essayer de raconter une journée en trois clichés, de penser la créa en tant que série. Faire correspondre les photos prises par les teintes, la géométrie, avoir un peu de « storytelling ». J’avais tenté pendant le confinement de mars 2020, je recommande vivement :slight_smile:

2 « J'aime »

D’ailleurs si je ne dis pas de bêtises, je ne sais plus si tu avais partagé ici ou sur ton site, ta petite série avec un portrait de femme devant une caravane / habitation + quelques autres qui l’accompagnait ou très proche dans l’esprit.
C’était super cool et c’est justement un truc qui m’attire, traiter ça comme un « petit reportage ». Pris une à une, elles sont chouettes, mais dans l’ensemble cela fait vraiment une « œuvre » complète. Un fil conducteur, un lien qui montre ou appuie bien que les clichés ont été pensés et réfléchis. C’est aussi pour ça que je m’en souviens encore.

Effectivement c’est un super exercice, que personnellement j’ai plus tendance à faire en vacances ou déplacement.

1 « J'aime »

Questions matos et compatibilités

On me l’a expliqué mais je ne saisi toujours pas

J’ai un z50 nikon hybride avec un capteur aps-c, est-ce que je peux monter ce que je veux comme types d’objectifs tant que la monture est adapté au châssis du boîtier ?

Ou est-ce que l’objectif si il est prévu pour un plein format ca va poser problème pour les photos ?

J’ai pas spécialement envie de me choper de nouveau objectifs, je pense pas encore être limite véritablement par ce que j’ai, mais a l’avenir je sais que je voudrais du matériel qui me permette de travailler la profondeur de champ de façon plus accentué et avec de la lumière réduite
Mes derniers photos j’ai senti que j’etais limité (ciel couvert, par de beaux nuages gris a perte de vue) parce que la lumière extérieure était pas super, si je peux éviter de trop toucher aux ISO

Je fais quasiment pas de pause longue, et j’essaie toujours d’avoir l’ouverture de diaphragme plus élevé

Du moment que la monture est adaptée (dans ton cas une Z, mais ça peut être une F avec la bague d’adaptation) ça se montera.
Par contre selon l’âge de l’objo et sa provenance (par exemple une monture Canon vers une Nikon) tu vas perdre l’autofocus et/ou le contrôle du diaphragme.

Si l’objo est prévu pour du plein format, alors la focale qui est une mesure physiquement « présente » sur cet objo reste toujours la même : 35 ou 50 mm ou autre.
Sauf que toute la profession a pris pendant très longtemps l’habitude de parler en longueur focale pour se donner une idée du cadrage que donne tel ou tel objo, en considérant une pellicule de 35mm de large.
Les FullFrame modernes ont un capteur qui a peu ou prou les mêmes dimensions que la pellicule, d’où le nom qu’on leur donne. Ensuite on sait par habitude qu’un objo de 50 mm de focale donne un certain cadrage, le 35 mm donne un cadrage plus large, etc.
Les APS-C sont un peu plus petits, ce qui équivaut à recadrer l’image que tu obtiens avec telle ou telle longueur focale → aucun problème pour les photos donc, ça ne change rien à ce que tu fais dans ton référentiel. Juste que ceux qui ont eu du FF doivent garder en tête qu’une focale 35 mm en aps-c donne le même cadrage qu’un 50 mm sur du FF.

Sur les boîtiers modernes tu peux taper dans du 3200 iso sans aucun souci, et encore plus haut si besoin sans trop dégrader ton image

Attention, pour les photos avec un focus lointain c’est pas forcément idéal d’ouvrir le diaph à fond, parce qu’avec la faiblesse de la profondeur de champ tu n’auras plus rien de net sur ta photo

1 « J'aime »

C’est clairement en commencant à penser en série que j’ai progressé de ouf (c’est un peu le soucis de pas mal de photographes amateurs / débutants)

Bon vu mon job j’ai une facilité à accéder à certains endroits et penser en terme de storytelling mais ça se fait aussi un peu à l’arrache. Genre une soirée en trois clichés :

  • Un portait propre, calme, jolie lumière
  • Un agrégats de bouteilles, genre texture répétée etc
  • Un portrait flou, des couleurs pétées, saturées

C’est d’ailleurs faisable à posteriori, en fouillant les clichés pris et essayant de composer un truc

1 « J'aime »