Daronnades

Merci, je n’en avais pas parlé non. C’était ma première itw, enfin si on enlève ma GAV par la police du bon goût et mes oraux de rattrapage du bac. Alex est un mec bien, gentil, c’est trop rare pour que je me permette de le souligner.

3 J'aime

Je confirme il est adorable Alex!

2 J'aime

Merci beaucoup pour le partage @romainsss, c’est vraiment chouette de ta part !

@NiKKo_O @cedoceltic Merci pour vos mots, ça me touche beaucoup ! Et je vous retourne le compliment, c’était d’autant plus cool d’échanger avec vous sur le style et la parentalité ! Encore merci d’avoir joué le jeu :vulcan_salute:

4 J'aime

Je comprends pas le lien entre le style
Vestimentaire ect… et le fait d avoir des enfants

J aimerai bien qu on m’explique svp ! :man_shrugging:t2:

Il est censé y avoir un lien ?

Aucun lien, fils unique.

Alex a centré sa page internet sur son pseudo: styledepapa. C’est tout.

Il y a des blogs qui centrent leur thème sur le mieux s’habiller, sur le slim, sur le street héritage, bref, c’est un axe comme un autre.

4 J'aime

On pourrait faire quelques liens meme si rien n’est absolu :

  1. Culturellement on perçoit certains vêtements comme des vêtements « de papa » ou de « vieux ». L’expression « dad’s shoes » tout ça

  2. La paternité t’amène à glisser ton curseur vers un peu plus de praticité… dans le domaine des voitures c’est ce qui te fait vendre ton coupé pour acheter un monospace

  3. De manière générale un changement de style (souvent via une phase d’apprentissage à base de forum ou blog spécialisé) vient en phase avec un changement plus profond dans la vie (au hasard: début de vie pro, prise de responsabilités ou d’indépendance, crise perso…) et la paternité n’y fait pas exception

Bien sur il y a des tas de contre-exemples, mais je pense qu’on peut trouver des connexions

3 J'aime

Et aussi tout simplement qu’avoir un gamin prend tellement d’énergie, de temps et d’argent que ça peut arriver « de s’oublier ». Je parle pas de se négliger et ne plus se laver hein mais juste moins faire attention.

Et trainer là-bas ou ici bah au final ça peut aider, la ptite impulsion du genre « ah mais oui ça tue ça ».

1 J'aime

Calmez vous

Ne faites pas peur aux futurs papas

J’ai pas pris l’assurance annulation

6 J'aime

Tu prends pour 30 ou 40 ans en fait (en fonction de combien t’en fais), mais c’est que du bonheur au final! 1 sourire qui te fait oublier une semaine de merde complète, c’est parfois magique :ok_hand:t3:

2 J'aime

J’ai « que » 27 ans bientôt, mais j’arrive pas du tout à me faire à l’idée, ça me donne pas envie. Pourtant j’ai des neveux mais non rien à faire :man_shrugging:

Après, pas d’obligation, chacun fait ce qu’il veut et mieux vaut bien savoir à quoi s’attendre quand même :sweat_smile:

1 J'aime

Moi j’ai 32 et ma copine en a 25. Pour l’instant nous sommes pas prêts et ça me va bien.

Je me dis que c’est pas mal aussi qu’elle soit plus jeune car quand ça sera dans sa tête, je serais sûrement plus prêt (ou pas, on verra).

Tout mes amis en couples (sauf un) ont des enfants ou en grossesse et j’avoue que c’est plaisant d’avoir des gains aux réunions de potes (encore plus car c’est pas les notre et on sait qu’une fois partis ben on est tranquille ^^)

Après ça me rend triste quand je lis « on s’oublie avec ma femme ».
Je comprends que les enfants + taff ca doit être creuvant mais ça me rend triste quand même

Tu sais, y’en a qui s’oublient même sans gamins
Les gamins, ça peut aussi être une bonne excuse
Ça dépend de pas mal de choses en tout cas (éducation, modèles familiaux et entourages, volonté, etc…)

Une des petites philosophie de la vie que j’essaie pour ma part de m’appliquer au quotidien : « décide de vivre ta vie plutôt que de la subir »

Tout ça en fait parti.
Dès le début, si tu décides de pas « t’oublier » et que y’a compagne fait de même, y’a pas de raison que « vous vous oubliez »
Alors c’est vrai qu’il peut y avoir des moments plus chauds, mais dans l’ensemble, si le couple est basé sur des appuis profonds, c’est pas in enfants qui doit chambouler la relation entre deux adultes, consentants, qui font un choix de vie ensemble. :wink:

3 J'aime

Perso, vue que j’en parlais plus haut, j’utilisais « s’oublier » dans le sens « moins prêter attention à ses tenues », un truc superficiel donc, pas « négliger son couple ».

Après oui des couples qui morflent avec un gamin, qu’ils y concourent ou non y’en a plein.

Ta vie est fondamentalement différente avant et après un enfant, c’est sûr. Si par s’oublier c’est ça que les gens entendent, c’est effectivement le cas.
Je ne supporte pas ces parents qui regrettent de ne plus pouvoir faire de fêtes jusqu’à 4h du matin tous les week-ends, qui ne supportent pas de se lever le samedi matin, de passer 1h ou deux au parc, etc.
C’est un choix profond, qui implique un changement de vie profond. Il faut apprendre à penser autrement. Au lieu de penser à soi d’abord, puis à sa moitié, on apprend à penser à son enfant d’abord, puis à sa moitié, puis à soi-même. Ce n’est pas pour ça qu’on s’oublie, simplement un petit en bas âge, ça passe avant le reste.

Pour l’âge, jusqu’à mes 34 ans, c’était impossible pour moi de penser à avoir un enfant. Et à 35 ans, déclic.

13 J'aime

En effet, tu te rends compte que tu étais en vacances perpétuelles avant, et que tu ne le savais pas ! :grin:

10 J'aime

C’est clair!
Style, les fins de journée où on a pas les filles, on sait pas quoi faire, ni par où commencer dans la liste des choses qu’on devrait faire :stuck_out_tongue:

2 J'aime

Perso, en ayant la première, j’ai eu un gros gros retour de background de mes parents : comme si j’avais murit d’un coup (si si ! je vous assure) et qu’en un instant, j’avais enfin compris ce qu’on m’avait expliqué pendant tant d’année et dont je ne percevait même pas les perspectives …

1 J'aime

5 J'aime