Grooming - le topic cosmetique

Non tu t’es pas planté, c’est bien 95 balles la coupe par WLP en personne. Je pensais même pas que c’était possible de payer aussi cher pour une simple coupe de cheveux

ahahah Rock Hair, ca me faisait triper quand j’étais lycéen, je passais devant tous les jours.

Cela dit c’est ouvert depuis fort longtemps, ils ont forcément une clientèle fidèle pour tenir.

avant que je passe à la tondeuse, j’allais chez les Dada East, rue Trousseau dans le 11eme
jamais déçu, c’était toujours fidèle à mes demandes.

Pour les meufs, ma copine va chez David Lucas dans le 1er

Même si c’est moins vrai qu’il y a 20 ans quand les franchises constituaient l’acme des salons de coiffure, le haut-bizness de la coiffure parisienne reste encore aujourd’hui une chapelle qui prend grand-soin d’entretenir l’illusion d’une image « élitiste », histoire de maintenir des grilles tarifaires démentielles.

Un cénacle composé aux 3/4 de parvenus très bas-de-plafond, de têtes-de-piafs qui se donnent la contenance d’aigles-industriels-créateurs-d’emplois mais dont la réelle obsession consiste à voler à la cîme des tranches d’imposition; et les autres, qui se fantasment en créatifs globalement arty mais restent sordidement en quête d’existence. Toute une engeance caractérisée par un incroyable 1er degré, et où la capacité à se créer une image et une réputation comptent parfois plus que la dextérité ciseaux-en-main.

William, lui, a beaucoup de recul sur ce milieu et sur lui-même. Entier, convaincu, pas toujours enclin au compromis, un bonhomme qualité « terroir » derrière le DA, qui s’est progressivement fait un nom depuis 20ans lorsqu’en dépoussiérant les show coiffures il élargissait au passage le champ et le mix des influences. Perso, je lui ai toujours connu que deux obsessions : 1/ Former et transmettre (son 1er métier). 2/ trouver la formule qui lui apportera le plus d’autonomie et de liberté dans ce qui l’éclate là-dedans : s’amuser avec les styles.
(Ça vous rappelle personne ?)

Financer des shows c’est racoler du sponsoring auprès d’la profession. Ces crétins ne prêtant qu’aux riches, tu comprends la nécessité d’afficher une vitrine d’apparat prestigieuse et ne pas se couper des pourvoyeurs. Triste mais classique !

4 J'aimes

Toujours un plaisir de lire ta prose, @BulgareFila :sunglasses:

2 J'aimes

quasiment 15 ans que j’y vais, j’ai fait une seule infidélité cet été je l’ai regretté

1 J'aime

On passe quand même à côté de pas mal de soucis quand on a pas/plus de cheveux :rofl:

1 J'aime

Déjà on est classe toute l’année

1 J'aime

oui, un coup de lingette humide sur le crâne et roule ma poule !

2 J'aimes

Hello !

Je cherche un endroit ou me couper les tifs à paris.

Un truc sans prétention ou on te fait pas un simple dégradé à 40 balles ^^ … ni une chaine de salon … ou plutôt de "BarberShop* qui mise tout sur le le marketing insta

Des suggestions ?

@Battosai @mlavault je compte aussi tester la petite potion que Batto à proposé contre les pellicules.

Des conseils à me donner avant d’y aller ?

Pas d’autres conseils que ceux déjà donnés :

  • mélanger le bicarbonate avec un peu d’eau chaude pour obtenir une texture patteuse
  • bien masser le cuir chevelu
  • rincer abondamment à l’eau tiède
  • préparer un verre de vinaigre de cidre coupé à l’eau ; environ 1/3 cidre, 2/3 eau
  • appliquer sur la tête ; attention aux yeux, ça pique !
  • tamponner les cheveux avec une serviette pour laisser le vinaigre agir

Merci m’sieur

J’ai déjà essayé y a deux jours.

Légers Picotements quand j’applique la pâte de bicarbonate )sur cheveux mouillés)

Ça disparaît au rinçage

Puis le vinaigre après fait bcp de bien

J’ai lencore quelques pellicule mais l’impression que c’est moins qu’avant

To be continued

J’aime aussi beaucoup le vinaigre, ça apaise les démangeaisons ! Au bout de quelques semaines tu devrais commencer à voir une différence niveau pellicules. Je te conseille aussi de te laver les cheveux de cette façon au grand maximum deux fois par semaine. Moi je ne le fais plus qu’une seule fois par semaine.

1 J'aime