De Bonne Facture

La marque Hopaal a aussi annoncé le même modèle d’ouverture du capital il y a quelque semaines/mois.

1 « J'aime »

Petite précision de mon côté. Quand tu deviens actionnaire d’une société, tu deviens propriétaire d’un petit bout de la société. Ce n’est pas un prêt que la société va te rembourser dans une période donnée.

Être actionnaire te donne le droit de vote à l’Assemblée Générale et de recevoir d’éventuels dividendes. Ton argent en tant qu’investisseur te permettra de renforcer les fonds propres de la société, soit sa solidité toute chose égale par ailleurs. Pour financer son développement, une société peut faire une augmentation de capital (c’est le cas ici) ou avoir recours à de l’endettement (les deux ne sont pas incompatibles)

Une augmentation de capital dilue les actionnaires actuels de la société. Donc, s’ils décident de se diluer (de réduire leur pourcentage de propriété de l’entreprise), c’est pour ne pas augmenter l’endettement (soit par choix, soit par contrainte, surtout avec la remontée des taux d’intérêt qui rend la dette plus chère). Il est important de savoir que plus une société est endettée, plus elle est risquée et donc le coût du crédit va augmenter. Il peut donc être nécessaire de renforcer les fonds propres pour améliorer la structure du capital.

Enfin, le proposer aux clients (suiveurs) de la marque est une façon de renforcer le lien. Je suppose que le plan n’est pas basé sur l’idée d’avoir une majorité de ces 500 k€ venant du public.

Je ne suis pas inscrit sur le site donc je n’ai pas pu tout lire. Il y a aussi la question de la capacité à revendre ses actions à un moment donné dans le futur.

En espérant que cela aide les curieux :slight_smile:

5 « J'aime »

Le Canard enchaîné est possédé par ses journalistes et ses fondateurs uniquement. Et ses titres de propriété sont incessibles.

ouch…

Hello,

Je travaille chez [une boîte de conseil en investissement] donc je me permets de répondre à quelques interrogations croisées ici - je vais essayer d’éclaircir sans faire de prosélytisme mais si mon message pose un souci, dites-moi ou n’hésitez pas à supprimer !

Sur [ladite boîte de conseil en investissement], on ne retient que 5% des entreprises qui cherchent à se financer, avec une phase de tri longue et approfondie, qui ne sélectionne pas que sur les points financiers mais aussi sur des critères extra-financiers (impact social et environnemental, gouvernance notamment).

En fait le crowdfunding a surtout d’autres intérêt qu’un emprunt classique, ça vient souvent en complément (et parfois en remplacement), mais là dans le cas de DBF on ne parle pas d’une levée de fonds en obligations (= de la dette, comme un emprunt bancaire donc, ce qu’a fait Le Slip Français par exemple). Ici c’est une levée de fonds en capital, c’est à dire qu’en investissant on devient actionnaire de DBF.
C’est un investissement qui est risqué (si l’entreprise fait faillite, pour résumer), qui peut être motivé par la volonté de soutenir l’entreprise dans sa démarche (lui permettre de croître et de produire mieux/plus vite/plus facilement, sans s’endetter) et/ou par la perspective d’un gain financier (une croissance de l’entreprise = valeur plus élevée des actions qu’on aura achetées, là aussi je résume grossièrement).

J’essaie de rester synthétique mais n’hésitez pas si je peux répondre plus précisément :slight_smile: Doit y avoir David pas loin dans le coin pour répondre aussi d’ailleurs :innocent:

9 « J'aime »

t’as bien fait merci, pour les néophytes, c’est de l’info en plus sur ces mécanismes

2 « J'aime »

Hello hello !

J’ai manqué de temps ces derniers jours pour venir ici, je passe une petite tête :slight_smile:

Je ne m’y connais pas très bien en investissement donc je ne me risquerais pas à dire des bêtises mais les contributions de Sinh et Yoann sur le sujet sont tout à fait pertinentes :slight_smile:


Pour reparler de sape, je commence à faire des petits looks dans la boutique avec les pièces de saison, là avec le manteau cardigan qui intrigue certains (et en plus le tshirt lin avoine, le pantalon de randonneur et les ptites Novesta qui vont bien)


Et pour finir, on vient de mettre un nouveau drop en ligne avec 12 pièces ! Il y a de la laine froide (très douce), des petits polos tricotés en lin, un ensemble en denim et bien d’autres pièces !

Edition 20– De Bonne Facture

16 « J'aime »

Seulement le tote bag

10 « J'aime »

Hello, merci pour ton message !

Je viens de faire un check et sur ce modèle, il est indiqué « nettoyage à sec ou en machine 30° max ». J’ajouterais, pas de sèche-linge et essorage minimum.

N’est-ce pas légèrement inquiétant de telles précautions de lavage pour une simple fringue en coton ?

6 « J'aime »

Ceinture bretelles parachute, la seule concession de DbF au techwear :wink:

2 « J'aime »

Moi ce qui me questionne c’est plus : au vu de l’inquiétude généralisée quant à la stabilité des matières, ne serait-ce pas envisageable chez DBF de prélaver tous les tissus avant façon, pour évacuer ce problème.

C’est, j’imagine, un surcoût, mais à 300/400/500+ balles la pièce*, on est en droit de l’exiger.
Quant à la question écologique, j’imagine que c’est infiniment plus écolo de laver avant façon que d’avoir des fringues jetables au premier lavage (enfin revendues avec mesures stabilisées).

Les questions de pièces qui réduisent, ça concerne peut-être une seule minorité d’acheteurs, mais le bruit d’internet n’aidant pas, ça peut produire beaucoup, beaucoup de dégâts à la réputation de la marque sur le long terme. Et des étiquettes pour que DBF se dédouane de toute responsabilité ne sont pas une solution, ça donne juste l’impression d’un « oui, on sait, allez vous faire voir chez les grecs ».

Visvim fait pareil, vous me direz, mais acheter des fringues pas durables à cause de la fragilité au lavage je trouve pas ça incroyable.


_ * peu importe le prix, en fait. D’un point de vue écolo, les vêtements se doivent d’être durables. Et notamment lavables.

1 « J'aime »

J’ai le balloon comme ça que je me suis acheté cet hiver, je l’ai lavé 2 fois à 30 pour aller le faire retoucher

j’ai noté aucun rétrécissement, si ça peut t’aider :slight_smile:

(je vais lui mettre un 40 vu que je compte le couper très court sans vraimnt de marge en longueur

perso je prends de la marge sur tout mes ve^tements (vu que je retouche tout en longueur) et j’ai pas une sape qui n’a bougé dans les petits labels ou trucs artisanaux.

seul les marques qui fabriquent par milliers leur ref comme un Polo Ralph Lauren ne bougent pas ou alors pas assez pour que ça se voit

pur le coton

2 « J'aime »

Un coton ca passe à 60 sans broncher.

Laver à 40 ca changera rien sauf un peu plus consommer d’électricité

Mettre lavage à 30° sur un care label pour un chino à 300 balles ça me parait absolument normal.
absolument toutes les marques mettent les recommandations les plus pessimistes concernant l’entretien.

La où c’est problématique c’est si le froc rétrécit vraiment ( ça à dire plus que reprendre sa taille initiale avant d’avoir été porté). Dans ce cas la c’est simplement que la marque/confectionneur n’a pas respecté les recommandations du tisseur.
Très souvent il est préconisé de faire un simple lavage ménager / rince, pour stabiliser… ce qui nécessite de le faire en amont et d’adapter ton patronage pour que le vêtement ai les bonnes mesures APRES lavage

5 « J'aime »

Sur du coton, un premier lavage à froid à la main aide à stabiliser un peu la matière (et la couleur au passage). Je fais cela sur certaines chemises un peu ajustées et ca marche bien. Généralement, je fais même cela 2/3 fois avant les passages machine.

Après, le coton, ça joue toujours un peu et au final, ça termine généralement un poil plus large que le jour de l’achat, sauf dans le cas ou le coton n’a pas été décati. Mais comme cela se fait avant montage ce n’est pas DBF qui peut gérer ça, mais ses fournisseurs de tissu (le décatissage joue sur le métrage). Je pense que DBF doit faire gaffe à choisir des tissus déjà décatis…?

Hello, je suis plutôt d’accord avec Boras et Tyqdip, ça ne me choque pas.

Chez BG les consignes d’entretien sont les mêmes (30° / essorage minimum) pour les pantalons en coton. Idem pour d’autres marques que je peux connaître !

Salut David,

L’étiquette, c’est pas un sujet on est d’accord

En gros, pour te faciliter la tâche ici, on a un gars qui a eu plus qu’un rétrécissement acceptable sur un pantalon. On ne parle pas de quelque cm en longueur (qui ne me choquerait pas du tout perso):

j’étais pas en France, j’ai pas fait gaffe si ça avait été suivi. Je sais pas un SAV ici mais c’est vrai que ça permet aussi de discuter plus facilement :slight_smile:

On parle d’une pièce que plusieurs membres (rip @Mat et @alexdelyon) ont aussi et il n’y a pas eu de problème majeur.

Mais voilà c’est arrivé une fois: défaut de la machine qui a peut être déconné sur le moment? un rouleau mal lavé pre montage? pas de chance?

j’en ai aucune idée mais certains vont s’engouffrer pour gratouiller DBF et toi par la même occasion. Il serait plus simple d’écrire au service client et de voir avec mais la dimension d’un drama / gate sur les forums et discord, ça fait la journée de ceux qui s’ennuient au travail ^^

les sapes qui bougent un peu arrivent chez plein de petit labels « haut de gamme » aussi (coucou Kinori, je viens de faire le test ^^) mais voilà, ça semble exciter certains ici de provoquer / taquiner DBF.

Je ne sais pas si tu a des infos partageables sur le sujet ou si tu peux inviter les membres qui auraient un soucis à passer par le SAV, qu’on limite les questions insidieuses sur le sujet plus longtemps :slight_smile:

(Oz tu habites à coté de la boutique tu pouvais aller poser la question directement en magasin, voir demander s(il était possible d’en parler avec les produits juste derrière par exemple, plus sympa comme démarche :))

2 « J'aime »

Pompier Boras au rapport

C’est pas bien de cafter.

En vrai j’aimerais bien voir la réaction SAV de DBF sur les quelques cas de matières pas stables qu’on voit ça et là. J’ai vu un DBF sur Vinted revendu pour la même raison.

Le meilleur moyen reste de leur acheter un pantalon, de le laver et de croiser les doigts pour qu’il rétrécisse. Tu pourras ainsi expérimenter par toi même l’efficacité (ou non) du sav dbf.

1 « J'aime »