L'art sauvera le monde

Je vous propose de discuter ici de tout ce qui peut toucher à l’art qui n’a pas forcément sa place dans d’autres topics.
(Le premier, le quatrième, le cinquième, le septième, le huitième en partie, le neuvième et le dixième)

Si vous avez des projets artistiques en cours ou finis, venez en parler ici.
Si vous sortez d’une expo qui vous a remué, venez ici.
Si vous aimez un artiste et son travail, venez nous partager ça ici.

4 J'aime

La beauté sauvera le monde en tout cas

1 J'aime

Pfiou !
Je vais être insupportable ! :joy:

1 J'aime

Je t’avoue que c’est votre projet avec ton acolyte qui m’a motivé.

1 J'aime

Merci :pray:
C’est très sympa comme retour … et aussi d’être venu vers nous :wink:

1 J'aime

Aller … comme il n’y a rien sur la peinture …
Du coup, fut une époque, dans mes pérégrinations artistiques, j’ai démarré par la peinture.
Je vais donc en citer quelques uns parmi les innombrables que j’aime, mais qui sont fondateurs, même si pour certains contemporains :

  • Rothko : pour la maitrise de la couleur, le minimalisme complexe de la gestion des glacis et des transparence. C’est en s’intéressant à lui que j’ai appris justement le glacis et les techniques de dilution et médium.
    Mark Rothko: A collection of 312 works (HD) - YouTube

  • Richter : des oeuvres impressionnantes, un recherche du geste et de l’insatiable perfection. Le geste. Certains gèrent ici leur vestiaire avec une notion de palette … ce grand homme pourrait les intéresser
    Gerhard Richter Painting: watch the master artist at work - YouTube

  • Jeremy Mann : dans une certaine lignée en lien avec les 2 précédent, il utilise le rouleau d’imprimerie … pour peindre des paysages urbains qui, accompagné dans les oreilles par exemple de Steve Reich, me transportent. Les femmes qu’il transpose sur ces toiles sont tout simplement belles. JE vous encourage à regarder ce documentaire :
    a Solitary Mann (Documentary) - YouTube

  • … et pour finir ce premier jet, j’aurais pu parler de Soulage et de son travail sur le noir … mais je vais préférer mettre en avant James Austin Murray … et de sa quête de lumière :
    ATELIER TWO : JAMES AUSTIN MURRAY - YouTube

3 J'aime

La personnalité de Rothko surtout m’inquiète.

C’est à dire ?
J’avais jamais fais le rapprochement, mais j’aime assez la philo et la physique quantique / l’astrophysique …
Peut être que c’est finalement passion de Rothko pour la 4ème dimension que j’aime son travail … j’avais jamais élucidé le truc comme ça :thinking:

Des 3 lignes lues sur Wikipedia je trouve intéressant voire fascinant ce type de caractère. Parfois je m’attarde plus sur le caractère d’un artiste que sur son œuvre même si parfois les 2 peuvent être liés.

Il faudrait que je trouve une bonne bio sur Rothko pour mieux cerner la personne.

Dans la lignée des artistes tourmentés Francesca Woodman Sylvia Plath entre autres sont fascinants.

1 J'aime

J’avais vu une expo au Guggenheim sur Nikki de St Phal … c’était assez chelou de la voir peindre en tirant au fusil sur ses tableaux pour simuler un passé particulier

C’est marrant, moi de mon côté, je reste toujours dans un premier très observateur primaire et me laisse embarquer par l’émotion.
Quand celle ci est assez forte, alors ça ensuite je plonge dans les individus et l’histoire

2 J'aime

Ouaip je te rejoins aussi sur le 2ème paragraphe. Je me laisse emporter si l’oeuvres me parlent émotionnellement.

C’est parfois intéressant de snattarder sur l’artiste son parcours son passif pour (comprendre) qui il est et p-e mettre en relation son travail.

Les 2 combinés peuvent m’atteindre en émotion et c’est d’autant plus fort pour moi de pouvoir cadrer tout ça jusqu’à à une forme de détachement l’un de l’autre.

1 J'aime

Je me souviens avoir été happé, statufié, resté bloqué (littéralement plus d’une heure) devant un tableau de buste d’homme (jaune et noir) qui faisait parti d’une série (dont on en perçoit les tableaux bleus à partir de 6’45 dans la vidéo ci-dessous) de l’artiste franco-hongroise Judit Reigl qui nous a quitté l’année dernière.

2 J'aime

Alors je n’y connais absolument rien en peinture, mais je trouve ça vraiment fascinant !
j’ai trouvé ça très satisfaisant de voir Gerhard Richter peindre !
Peut être parce que j’aime plus les couleurs que la Peinture en elle même ?

Et grosse claque Judit Reigl, surtout Center of dominance que je trouve incroyable, presque vivant

Les couleurs, le mouvement, je sais pas trop l’expliquer mais j’aime beaucoup

5 J'aime

Vu ta sensibilité aux couleurs, textures et matières, il y a un peintre français (Vertou - banlieue Nantaise :wink:) de renommée qui peint à l’encaustique.
Je pense que certaines de ses toiles pourraient bien de plaire.
La technique consiste à appliquer l’encaustique liquide et chaude sur la toile, couleur par couleur.
Puis, il applique un rhodoïd sur l’ensemble.
Il réchauffe ensuite au fer à repasser.
Du coup, l’encaustique fond, les couleurs se mélanges et/ou bavent, créent un entremêlement hypnotisant et subtil, et le tout, de manière « lisse » car bloqué sous le film plastique.
A voir en vrai !

1 J'aime

Rien à voir avec mais le mouvement circulaire me fait penser à ça.

1 J'aime

… moi le mouvement en arrière plan me fait penser au travail d’un artiste « hype » du nom de Callen Schaub qui inonde les plateformes de vidéos (et qui est à l’origine de plein de tuto d’art à deux balles sur le net repris par des p’tits artistes en herbe) :

1 J'aime

Parfois je me demande quel est le plus important. La démarche les moyens la finalité qu’on soit hype ou pas. Ou des choses auxquelles je ne pense pas premièrement.

Autre je pense à Fabienne Verdier tiens pour certains mouvements circulaires entre autres.

Je suis complètement d’accord
En l’occurrence pour ce gars, c’est en revanche la démarche « commerciale » qui me gêne parfois …

1 J'aime

Je t’avoue les très peu de fois où j’ai exposé j’ai détesté ça. Déjà mettre un prix sur quelque chose pour moi c’est difficile j’aime vraiment pas en plus d’être à découvert chose qui ne me réjouit pas du tout.

Il y a une part psycho-psychiatrique chez moi j’en ai déjà parlé à mon psy. Et plus jamais je ne tenterai l’aventure pour l’instant.

Venant de la musique … se retrouver « à poil » devant des gens, ça fait un moment que je m’y suis habitué
Je comprend en revanche … c’est un (grand) pas à franchir

A tel point j’en ai plus rab : par exemple, je joue de la musique avec un jeunot que j’ai connu il avait 18 ans … moi 40 :sunglasses:
Monter sur scène, je m’en bats les steak … lui est bien plus fébrile … il en a même peur de mes réaction « spontanées » … ce qui en même temps m’amuse encore beaucoup plus :joy:

1 J'aime